Jean-François Carenco, président de la Commission de la Régulation de l'Energie (CRE) préfère miser sur de grandes centrales solaires plutôt qu'un développement du solaire sur les maisons.

"La Commission de la Régulation de l'Energie (CRE) regarde avec beaucoup d'attention et de circonspection le sujet de l'autoconsommation." C'est ce qu'a déclaré Jean-François Carenco ce lundi matin lors de la commission parlementaire chargée d'évaluer le coût des énergies renouvelables. Le président de la CRE s'est dit favorable à des appels d'offres sur de grands territoires, au-delà de 30 MW, plutôt que de développer des installations solaires chez les particuliers. Selon lui, ce serait encourager une inégalité territoriale, tous les logements n'ayant pas le même ensoleillement, en plus de perdre de l'argent, les régions très ensoleillées ne payant donc plus de taxe sur l'électricité.Une vigilance qui peut sembler à contre-courant des mesures prises par nos voisins européens. Actuellement, selon le bureau d'études Tecsol, on compte 20 000 foyers autoconsommateurs en France, contre 1 500 000 en Allemagne, 750 000 au Royaume-Uni, 630 000 en Italie et 380 000 en Belgique.

NULL