Référencé vos produits

Fiche produit/service

Services

Etude 2015

La santé financière des entreprises de BTP

BTP BANQUE
La santé financière des entreprises de BTP
recevoir une documentation demande d'un devis Achat du produit

PARTAGER

Imprimer partager par mail



Descriptif



  • Etude 2015 sur la santé financière des entreprises de BTP
Etude de BTP Banque 2008-2014 sur la santé financière des entreprises du BTP, permet d’appréhender l’évolution de la situation financière des entreprises du secteur et de mesurer sur l’ensemble du territoire l’impact de la crise et de la conjoncture économique sur leur bilan.  

 

 

Des indicateurs d’activité et de rentabilité qui conservent des niveaux bas

La valeur ajoutée des entreprises du BTP continue de diminuer en 2014 et affiche des niveaux particulièrement faibles. En cause, l’augmentation significative du prix des matières premières, la difficulté d’adapter les outils de production, la baisse en volume de l’activité et un contexte de concurrence vive et agressive. A cela s’ajoute le poids des charges de personnel représente entre 80,8% et 87,5% de cette valeur ajoutée. La marge bénéficiaire se stabilise mais les chiffres restent néanmoins trop modestes. Des conditions qui ne permettent pas aux structures financières de se renforcer, impactant directement l’état des trésoreries et leur capacité à générer du bénéfice.

La rentabilité des entreprises est relativement faible sur ces 5 dernières années. Après une stabilisation en 2013, elle continue sa lente progression en 2014 dans les secteurs du Second-Œuvre et du Gros-Œuvre (augmentation de 0,2 à 0,3 points). Seul le secteur des Travaux Publics voit sa rentabilité s’éroder (-0,2 points). Cette sensible amélioration, constatée depuis 2013, s’explique par les mesures prises par les dirigeants d’entreprise en matière de réduction de charges, notamment au niveau RH mais ne permet toujours pas aux entreprises de renforcer leur structure financière : la part des entreprises déficitaires se stabilise cependant autour de 15%.

Une demande de crédits de trésorerie en augmentation pour faire face aux trésoreries qui se tendent toujours plus

Les délais de paiement des clients diminuent sensiblement (-1,5 jours en moyenne sur les 3 secteurs) mais restent toujours trop élevés, alors même que ceux des fournisseurs sont en baisse quasi constante depuis 2008 avec une accentuation pour 2014.Cette réduction des délais fournisseurs s’explique notamment par l’application de la Loi de Modernisation de l’Economie du 4 août 2008 qui encadre et plafonne les délais de paiement entre professionnels, impactant directement les trésoreries des entreprises. La trésorerie nette des entreprises chute en 2014 (-5 points dans le Gros-Œuvre, -4 points dans le Second-Œuvre et -3 points dans les Travaux Publics). Une baisse très significative qui s’explique par la structure financière des entreprises qui s’érode, par des comptes clients trop lourds, des difficultés à encaisser les créances et des délais fournisseurs de plus en plus courts.


Autres produits de la catégorie

  • Exercez vos professions sereinement !

    Exercez vos professions sereinement !

  • Etude 2015

    Etude 2015

  • La protection de votre activité professionnelle en toute simplicité !

    La protection de votre activité...