Archive

Du verre autour de la tour Eiffel ?

Jan Meyer | 20 février 2017 |

Le climat sécuritaire engendre des mesures de protection exceptionnelles. Dernière disposition : du verre pare-balles pour protéger les visiteurs de la tour Eiffel. Est-ce la bonne idée ?

On le sait que trop bien : les terroristes sont portés sur les symboles. Toucher la France dans ce qu’elle a de plus emblématique et d’unique, est un objectif tentant pour ces tristes individus. Mi-février la Mairie de Paris a fait savoir qu’elle envisage de faire construire un mur de verre pare-balles de 2,5 m de hauteur autour de la tour Eiffel. « Nous allons remplacer les grilles métalliques sur les axes nord et sud par des panneaux de verre, qui permettront aux Parisiens et aux visiteurs de retrouver une vue agréable sur le monument depuis le Champ de Mars et le pont d'Iéna », a indiqué Jean-François Martins, adjoint au Tourisme de la mairie. Cette opération est en phase d’appel d’offres. Or, il semblerait que les architectes des bâtiments de France qui sont évidemment partie prenante en tant que maîtres d’œuvre, ne soient pas d’accord. En effet, cet ouvrage qui sera pérenne n’aura pas forcément la transparence voulue. On imagine les graffitis et affiches qu'il faudra sans cesse enlever. Et surtout, rien n’empêchera un individu de jeter un objet explosif par-dessus ce mur de 2,5 m. D’autres voies pourraient être envisagées, pourquoi pas une grille métallique… D’autant qu’il y a de l’argent. L’ouvrage s’inscrit dans le programme de sécurisation global de la tour Eiffel qui disposera d’un budget de 300 millions d’euros sur 15 ans. On notera pour se faire une idée de l’enjeu, que le monument privé le plus visité au monde est, depuis les attentats, passé de 7 à 6 millions de visiteurs par an.



Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

  • Qui sont les compagnons de Saint-Eloi ?

    Ce fut une superbe célébration le 1er décembre à Marseille. Elle a vu l’intronisation de huit Compagnons de Saint-Eloi et deux Compagnons honoris ...

    6 décembre 2018
  • Qui sont les champions des Olympiades ?

    Aux dirigeants métalliers en quête de jeunes talents, en voici trois dont il est bon de retenir les noms. Podium des Olympiades des métiers.

    6 décembre 2018
  • Qui est le repreneur de SNM ?

    L’entreprise normande SNM dirigée il y a un an encore par Emmanuel Noyelle a été reprise par un ingénieur de 38 ans.

    6 décembre 2018
Dossiers de la rédaction

Produits et Services