chantiers

Zaha Hadid : un cube flottant évidé

DR | 18 janvier 2018 |

The Opus à Dubaï.
L’architecte irako-britannique décédée en 2016 n’aura pas vu sa dernière tour sortie de terre. Un cube de 6 000 m2 de façade vitrée teintée et courbe.

En 2013, faisant référence aux insipides bâtiments rectangulaires, Hadid déclarait au journal britannique The Guardian : « Nous ne bâtissons pas de jolis petits bâtiments. » Pour les 21 étages de « The Opus », implanté au cœur du quartier Burj de Dubaï, formidable terrain de jeu pour architectes, Zaha Hadid a imaginé un cube évidé depuis l’intérieur qui semblerait flotter au-dessus du sol. Tel un glaçon qui fondrait sous le soleil du désert, « The Opus » offre aux occupants un panorama exceptionnel sur l’architecture environnante : le canal de Dubaï, le nouvel opéra ou la tour Burj Khalifa et le centre commercial de Dubaï. Débutée en 2012, la construction s’est achevée en octobre 2017 par les travaux sur l’enveloppe. Une fois l’intérieur aménagé, l’immeuble accueillera un hôtel 5 étoiles, des restaurants, des bureaux et des appartements de standing.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • LES « BONS PLANS » DE DEMAIN

    À quand le boom du BIM ?

    Tout le monde en a entendu parler mais combien de professionnels ont véritablement réalisé un projet en BIM ? La position des métalliers est particulière sur le sujet. Ils ne sont ni aux avant-postes ni à la traîne. Sur le plan technique, ils ...

    27 août 2018

  • Métal et végétal, matières fusionnelles

    Il s’agit d’une des plus anciennes alliances de matériaux. Comme le manche d’une pioche ou d’une épée, le fer a toujours épousé le bois. Métal et végétal sont décidément faits pour s’entendre. Dans l’aménagement des espaces verts, publics comme ...

    25 avril 2018

  • Pour une année en réussite

    Il y a tant de bonnes choses à souhaiter à la métallerie, que l'on ne sait pas où commencer. Souhaitons nous que l'image du métier s'améliore encore, que plus de jeunes se forment et que les dirigeants retrouvent le sourire.

    2 janvier 2018

Dossiers de la rédaction

Produits et Services