chantiers

Suspense pour le mur vitré de la tour Eiffel

Jan Meyer | 18 septembre 2017 |

Il y aura bien un mur vitré de 2,5 m de haut autour de la tour d’Eiffel. Reste à savoir qui va fournir le verre pare-balle de plus de 70 mm d’épaisseur.

La décision a été prise en début d’année : un mur de verre sera construit autour de la Tour Eiffel. Ce projet qui se réalisera selon les plans conçus par l’agence d’architecture de Dietmar Feichtinger est supposé coûter près de 20 millions d’euros. L’entreprise générale Vinci Construction est sur les rangs. Reste à savoir qui fournira les grands panneaux de verre pare-balles de plus de 70 mm d’épaisseur, près de 2 m de large et de plus de 3 m de long. Les principaux fournisseurs verriers ont présenté une offre. Celui qui sera retenu profitera indiscutablement d’un effet publicitaire mondial. Le gagnant sera connu le 15 octobre. Rappelons que cet équipement permettra de sécuriser l’accès à l’édifice privé le plus visité au monde. Le marché du pare-balles connaît aujourd’hui une croissance à deux chiffres, on comprend mieux l’enjeu que représente cette référence notoire pour l’heureux élu.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • LES « BONS PLANS » DE DEMAIN

    À quand le boom du BIM ?

    Tout le monde en a entendu parler mais combien de professionnels ont véritablement réalisé un projet en BIM ? La position des métalliers est particulière sur le sujet. Ils ne sont ni aux avant-postes ni à la traîne. Sur le plan technique, ils ...

    27 août 2018

  • Métal et végétal, matières fusionnelles

    Il s’agit d’une des plus anciennes alliances de matériaux. Comme le manche d’une pioche ou d’une épée, le fer a toujours épousé le bois. Métal et végétal sont décidément faits pour s’entendre. Dans l’aménagement des espaces verts, publics comme ...

    25 avril 2018

  • Pour une année en réussite

    Il y a tant de bonnes choses à souhaiter à la métallerie, que l'on ne sait pas où commencer. Souhaitons nous que l'image du métier s'améliore encore, que plus de jeunes se forment et que les dirigeants retrouvent le sourire.

    2 janvier 2018

Dossiers de la rédaction

Produits et Services